Nouvelle-Calédonie, Grande Terre, de Ponérihouen à Touho, Femmes jouant au cricket

Femmes jouant au cricket

Femmes jouant au cricket

Ce sont surtout les femmes mélanésiennes qui pratiquent ce sport introduit en Nouvelle-Calédonie par les missionnaires anglais. Chaque fin de semaine sur les stades de Nouméa, de Yaté et des îles, on les voit manier la batte dans leurs robes mission multicolore.

Par définition intraduisibles, les termes employés pour la pratique du cricket demeurent des termes anglais, déformés localement : oumpaïa = umpire (arbitre), sikiss = six (nombre de points maximum quand la balle déborde les limites du terrain sans toucher terre).

Localement, les battes sont taillées à la main dans du bois dur et les balles sont faites de sève de banian roulée et séchée.

Nouvelle-Calédonie - 2004