Nouvelle-Calédonie, Grande Terre, de Pouébo à la pointe Nahârian (boat pass) - Balade, monument célébrant le débarquement de 1853

Balade, monument célébrant le débarquement de 1853

Balade, monument célébrant le débarquement de 1853

- Ici, le 24 septembre 1853, le contre-amiral Febvrier-Despointes a pris possession de la Nouvelle-Calédonie au nom de la France -

Dès 1844, les premiers militaires français débarquèrent sur la Grande Terre et les premiers massacres d’indigènes eurent lieu en 1847. En novembre 1850, les Mélanésiens tuèrent 12 marins français débarqués du navire L'Alcmène. En représailles, sous les ordres de Napoléon III, le contre-amiral Febvrier-Despointes prit possession à Balade, au nom de la France, de la Grande Terre (le 24 septembre 1853) et ensuite de l’île des Pins (le 29 septembre). Repartant peu après, il laissa l’un de ses officiers, le capitaine de vaisseau Tardy de Montravel, gérer cette nouvelle colonie. C’est ce dernier qui fonda Port-de-France, rebaptisée en 1866 Nouméa.

Débuta alors, l’histoire politique proprement dite de la Nouvelle-Calédonie.

Nouvelle-Calédonie - 2004